2016 : 6 000 km + une SaintéLyon

8-Dec-2016

TRAIL - Rencontre avec Sébastien Spehler, membre du team Adidas Trail 

 

A quoi ressemble une année d'entraînement pour l'athlète Sébastien Spehler, spécialiste du trail long ? Le bilan est affiché sur sa page Facebook ces jours-ci : 6 108 km pour 174 000 m D+. Soit des séances d'environ 17 km assorties chacune de 500 m de dénivelé positif. Un bilan éloquent pour l'une des jeunes étoiles du trail, champion de France 2013 de la discipline, mais qui ne révèle rien de la déception d'une fin de saison achevée dans un coup de théâtre sur la SaintéLyon, le 3 décembre dernier. 
Donné parmi les favoris au départ de ce trail nocturne mythique, reliant Saint-Etienne à Lyon sur 72 km (1 700 m D+), Sébastien Spehler s’est résolu à abandonner au 53ème km. « Mes cuisses étaient tétanisées. C’est un problème récurrent chez moi : dès lors que les distances dépassent 50 km, je sais que je suis un peu limite… » explique-t-il. A vrai dire, les ennuis débutent assez tôt sur le parcours. Au 20ème km, alors qu’il gère son affaire en tête de course, Sébastien Spehler se perd dans le brouillard des chemins du Lyonnais. Pugnace, il décide alors de « revenir très vite et très fort » remontant ainsi de la 7ème position à la première en quelques kilomètres. « J’ai payé mes efforts. Je me suis arrêté, car j’étais K.O » lâche le traileur encore amer de cet ultime rebondissement. Cette année, c’est Emmanuel Meyssat (5h17) et Juliette Benedicto (6h35) qui remportent la SaintéLyon dans leur catégorie respective.

 

Trève hivernale

 

Comme chaque année, les trois dernières semaines de décembre seront réservées à la récup’. Taïga, la chienne du traileur, croisement de husky et de braque allemand, devra patienter un peu avant de retrouver le chemin de la roche des fées du côté de Sélestat. 
Pour l'heure, Sébastien Spehler, qui a été maître-chien dans l’armée pendant quelques années et officie aujourd’hui comme coach free lance, aborde volontiers les temps forts à venir : « en 2017, mon premier objectif sera le trail du Ventoux (46 km – 2 100 m D+) qualificatif pour les championnats du Monde programmés en juin en Italie ». Pour rejoindre l’équipe de France à Badia Prataglia, l’Alsacien devra faire partie des deux premiers coureurs français au classement général. Puis, viendront les championnats de France de trail les 16 et 17 septembre à Gérardmer, où Sébastien Spehler sera en lice sur un parcours de 60 km. 
Entre ces grands événements, il devrait y avoir d’autres rendez-vous… encore à imaginer. Peut-être un trail blanc dans sa région au tout début de l’année et deux-trois courses de niveau national. En 2016, le jeune champion a emmagasiné dans sa musette de belles victoires comme la 6000 D à la Plagne, le trail Napoléon en Corse ou encore le Gruissan Phoebus Trail. Celui qui se qualifie comme « un éternel insatisfait », mu par la quête de performance, ne devrait pas en rester là.

Tags:

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Likez cet article !
Please reload

DES PORTRAITS DE COUREURS DE TOUS LES HORIZONS:

 

Un article racontant l'histoire d'un coureur amateur juxtaposé à l'interview d'un athlète champion du monde comme Nathalie Mauclair, Bruno Heubi, Adeline Roche ou Sylvain Court... La jolie galerie de portraits de Just Runners ouvre une fenêtre sur l'univers bien personnel de coureurs de tous les horizons. Avec toujours en toile de fond cette question : "Mais pourquoi donc courez-vous ?".

 SUIVEZ JUST RUNNERS: 
  • Twitter B&W
 dernierS POSTs: 

October 18, 2019

March 10, 2019

Please reload

© 2017 par Just Runners. Créé avec Wix.com

  • Just Runners
  • Instagram B&W