© 2017 par Just Runners. Créé avec Wix.com

  • Just Runners
  • Instagram B&W

La régularité de Nicolas Martin paiera-t-elle ?

30-Aug-2017

SPECIAL – Championnats de France de trail de Gérardmer

 

Ce n’est pas un coureur très médiatisé. Et pourtant, son palmarès en impose : vice-champion de France de trail long en 2016, Nicolas Martin a également été vice-champion du monde de la discipline la même année. Particulièrement régulier au fil des saisons, le coureur savoyard reconnaît pourtant qu’il n’a pas encore connu « de grande victoire qui fait basculer la notoriété » même s’il a été sélectionné à tous les championnats du monde de trail depuis 2013. De toute façon, « la popularité n’est pas ce qui me motive le plus dans dans ma pratique. Parler de trail tous les jours… C’est quand même très égocentrique ! »

 

Vivre de sa passion

 

Pourtant, Nicolas Martin, 31 ans, fait partie de la poignée de coureurs qui ont tout plaqué pour vivre leur passion pour le trail. Titulaire d’une licence professionnelle dans le domaine du commerce des produits de la filière forestière, il n’a jamais exercé dans son domaine de prédilection optant plutôt pour des jobs alimentaires pour avoir la liberté de s’entraîner. Membre du team Hoka international, il a quitté son dernier emploi fixe voilà deux ans pour explorer ses limites et « ne pas passer à côté de ça… Même si parfois on s’impose des séances très difficiles ». Vingt à vingt-cinq heures d’entraînement croisé par semaine dans le Beaufortain où il vit. « Progresser en trail nécessite un vrai travail. Pour ma part, j’ai en plus la chance d’être rarement blessé. Ensuite, le jour J, il faut être capable de courir avec intelligence et s’adapter au scénario de la course ». Pas si simple… Nicolas Martin en a fait l’expérience aux derniers championnats du monde en Italie : « j’ai eu des crampes un peu inexpliquées au 35ème km. J’ai fini 19ème ». Une aventure probablement formatrice humainement, dont le champion parle avec beaucoup d’humilité et une belle plume sur son blog.

 

Une qualif' pour les championnats du Monde

 

 

Aujourd’hui, la déception a cédé la place à nouveau au travail et à la stratégie : « j’ai fait une bonne coupure en juillet et adapté ma fin de saison ». Car à Gérardmer, Nicolas Martin viendra chercher sa sélection pour les prochains championnats du monde sur un parcours qu’il devine corsé. Le week-end dernier, l’athlète a remporté coup sur coup deux courses en Savoie, la montée des Pavés (12 km et 1 150 m D+) et le trophée du Montcharvet (13 km et 1 000 m D+). Hmmm… La régularité semble de retour. Cap sur les dernières semaines de réglage.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Likez cet article !
Please reload

DES PORTRAITS DE COUREURS DE TOUS LES HORIZONS:

 

Un article racontant l'histoire d'un coureur amateur juxtaposé à l'interview d'un athlète champion du monde comme Nathalie Mauclair, Bruno Heubi, Adeline Roche ou Sylvain Court... La jolie galerie de portraits de Just Runners ouvre une fenêtre sur l'univers bien personnel de coureurs de tous les horizons. Avec toujours en toile de fond cette question : "Mais pourquoi donc courez-vous ?".

 SUIVEZ JUST RUNNERS: 
  • Twitter B&W
 dernierS POSTs: 

October 18, 2019

March 10, 2019

Please reload