© 2017 par Just Runners. Créé avec Wix.com

  • Just Runners
  • Instagram B&W

Sylvain Court conjugue ses envies

8-Sep-2017

 


SPECIAL – Championnats de France de trail de Gérardmer

 

C’était lui le roi sur l’Echappée belle ! Sylvain Court a signé une magnifique entrée dans l’ultra en venant à bout du massif de Belledonne de l’Isère à la Savoie, voilà tout juste quinze jours. Depuis, le champion de France en titre de trail long et champion du Monde 2015 a repris les séances de fractionné dans la perspective des « France » à Gérardmer les 16 et 17 septembre prochains. « J’y vais sans trop de pression, car peut-être me manquera-t-il un peu de fraîcheur. Ce sera une course rapide et il faudra une bonne dose de vitesse pour suivre les meilleurs devants ». Les prochains championnats du Monde, il y pense pourtant : « je peux encore donner le meilleur pour cette équipe de France ». Comme de nombreux athlètes élites, Sylvain Court est aussi d’ores et déjà engagé sur le grand trail des Templiers le mois prochain pour tenter de verrouiller sa qualification.

 

Un nouveau palier avec l'ultra

 

On l’a vu si heureux sur la ligne d’arrivée de l’Echappée belle qu’on ne peut s’empêcher de revenir sur le sujet avec lui. « Après le Lavaredo ultra trail en Italie l’an dernier, je voulais franchir un nouveau palier dans mon sport en allongeant la distance sur un parcours réputé difficile » commente-t-il. Il boucle les 144 km et 11 000 m de D+ de cette épreuve du challenge Ultra Mountain National Tour en 27h54. Sur ce tracé avec de nombreux passages à plus de 2 000 mètres d’altitude, « où l’on saute de rocher en rocher sur certains cols », Sylvain Court a su gérer les imprévus avec sang froid : « ma frontale a lâché à deux reprises et j’ai cassé un de mes bâtons ! Les conditions météorologiques aussi ont été difficiles : après la chaleur dans la journée, nous avons affronté l’orage pendant la nuit… ». 
Cet athlète explosif aurait-il trouvé une nouvelle voie à explorer ? Une chose est sûre, il a acquis le nombre de points requis pour courir l’UTMB l’année prochaine… « C’est un objectif, c’est certain. J’aimerais aussi beaucoup participer au Grand Raid de la Réunion ». Affaire à suivre.

 

Dans l'armée de l'air

 

 

Né dans le Var, « Provençal avant tout », comme il le souligne lui-même, Sylvain Court, 33 ans, a le profil d’un aventurier d’aujourd’hui. Entré dans l’armée de l’air à 22 ans, il parcourt le monde au sein d’unités opérationnelles avant qu’un accident en parachutisme le cloue au sol. Qu’à cela ne tienne, l’athlète officie aujourd’hui comme technicien dans un service des sports rattaché à une école militaire à Grenoble : « je gère le matériel de montagne, d’escalade et de ski ». Un job qui lui va bien et lui laisse suffisamment de temps pour s’entraîner dans le massif des Bauges, sous la houlette de Philippe Propage . Les deux hommes se sont rencontrés en 2010. « A l’époque, il me disait qu’à force de persévérance on allait arriver à quelque chose d’intéressant, ce dont je ne me doutais pas alors ! ». En 2014, Sylvain Court décroche son premier titre de champion de France. Jamais deux sans trois ? Allez, rendez-vous à Gérardmer.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Likez cet article !
Please reload

DES PORTRAITS DE COUREURS DE TOUS LES HORIZONS:

 

Un article racontant l'histoire d'un coureur amateur juxtaposé à l'interview d'un athlète champion du monde comme Nathalie Mauclair, Bruno Heubi, Adeline Roche ou Sylvain Court... La jolie galerie de portraits de Just Runners ouvre une fenêtre sur l'univers bien personnel de coureurs de tous les horizons. Avec toujours en toile de fond cette question : "Mais pourquoi donc courez-vous ?".

 SUIVEZ JUST RUNNERS: 
  • Twitter B&W
 dernierS POSTs: 

October 18, 2019

March 10, 2019

Please reload